Bannière du blog

Bienvenue sur le blog du sculpteur Anne Kirkpatrick

connexion

"Arts d'Afrique. Voir l'invisible"

"Arts d'Afrique. Voir l'invisible"

L'objet, c'est de la pensée solidifiée. Claude Lévi-Strauss

La création traditionnelle des cultures d'Afrique Noire, d'une exceptionnelle richesse de formes et de fonctions, constitue le support matériel d'un système de pensée qui repose sur la vision d'un monde peuplé de forces invisibles.

Ces énergies singulières fonctionnent en réseaux de correspondances que  l'homme doit s'efforcer de déchiffrer et de contrôler.

Cette nécessité entraîne la mise en place par des spécialistes de dispositifs complexes, où les objets tiennent une place centrale à  la fois comme révélateurs et comme opérateurs de cette réalité.

Masques, statues, fétiches, sont les réceptacles de forces spirituelles activées par des mécanismes d'accumulation d'éléments disparates, associés à  des sacrifices, des paroles incantatoires, des musiques, des danses et des transes qui connectent l'homme à  l'univers.

L'art consiste ici à  "organiser et réunir" dans le but de présentifier des forces occultes.

... En signifiant l'invisible, l'art africain nous propose une autre lecture du monde.

                            Paul  Matharan,  conservateur du Musée d'Aquitaine de Bordeaux.

article voir

Rozès, 30 novembre 2013, 21h.

 

L'art de la médaille: Ewa Olszewska-Borys.

L'art de la médaille: Ewa Olszewska-Borys.

Une artiste polonaise au talent indéniable.

 Cette artiste polonaise a réalisé une quantité impressionnante de médailles commémoratives.

Son style est à  la fois actuel et les lignes sont épurées. Mais ici aucune mièvrerie: le dessin, les volumes sont réussis et l'Art est au rendez vous.

Nous sommes subjugués par les formes classiques d'excellents dessinateurs et sculpteurs tels Roty, Baron...et tant d'autres. Mais eux travaillaient en volumes positifs.

Ici, il s'agit d'un savant mélange de négatif (en creux) et de positif (en reliefs). Sur la photo, nous pouvons observer que l'épaule, matérialisée par une ombre, n'est pas en relief, mais en creux.

Il est difficile de réaliser un dessin correctement et de le transformer en volumes, mais ajouter des creux en guise de bosses par des jeux de lumière, c'est périlleux!

Ewa Olszewska Borys y réussit à  merveille. Elle ouvrira probablement des voies nouvelles dans l'art de la médaille au XXIème siècle.

A.K 

Photo: Prof. Jan Wladyslaw Wos par Ewa Olszewska-Borys (1992).               

Site personnel de l'artiste cliquer ici.

Mirande (Gers) un concert de Marie Rouanet.

Mirande (Gers) un concert de Marie Rouanet.

Dans le cadre des journées internationales des langues .

Marie Rouanet est femme de lettres, ethnologue, chroniqueuse et réalisatrice de film, mais aussi compositrice et interprète de la chanson en occitan.

Eprise de justice, attachée à  la terre et aux trésors de la vie rustique qui disparaissent.

Ce soir, elle parlera en français mais chantera ses compositions dans la belle langue d'oc, accompagnée de 2 musiciens.

Marie Rouanet c'est la fleur des champs qui ne demande rien et qui a tout. La joie de vivre. Une grande dame.

2 CD que l'on écoute 1 et mille fois sans être lassé.

Chansons en langue d'oc.(Arrangements: Philippe Nicot)

Studio SM/Abbaye de Sylvanes.

Photo: A.K  Marie Rouanet en concert.

Murmures pour Jean Hugo. Marie Rouanet.(Albin Michel)

Murmures pour Jean Hugo. Marie Rouanet.(Albin Michel)

Un moment de choix: le peintre Jean Hugo révélé par Marie Rouanet.

C'est une biographie "plus" par son ton murmurant, insistant, curieux et parfois réprobatif mais profondément aimant, à  l'oreille de Jean Hugo, arrière petit-fils du grand V.H. Marie Rouanet nous amène dans ce presque-dialogue avec ce personnage qui échappe à  toute classification, solitaire et profondément  spirituel.

Marie Rouanet est une virtuose de la phrase gouteuse et bien posée.

Jean Hugo vécut retiré non loin de chez elle. Elle lui parle familièrement, sans pourtant  l'avoir connu. Les explications descripitives de sa  peinture tout en tons pastels très composés et au dessin essentiel sont le fruit des notes patiemment engrangées par l'artiste.

Certains prient pour les disparus. On pourrait croire qu'il est possible d'interagir sur le temps à  cette lecture.

Oui, s'il entend, Jean Hugo doit être touché par les regards que nous pouvons maintenant porter sur lui.  A.K

 

Photograhie: Le Jour ni l'Heure. La Défonceuse. Jean Hugo(1936)

Tout jardin est Eden. Marie Rouanet. (Albin.Michel)

Tout jardin est Eden. Marie Rouanet. (Albin.Michel)

Magie du titre pour ceux qui aiment le jardin.

Marie Rouanet, avec ses mots mélodieux, nous fait découvrir les petits trésors du jardin. Elle emplit nos mémoires et nos cœurs de ces moments  de pur bonheur. On a envie d'amener avec nous ce petit livre-objet cartonné, aux coins arrondis, dans lequel on glissera pour les laisser sécher, une herbe dentelée ou un pétale de bleuet. Et, pourquoi pas, il y a la place, un dessin ou une idée...A.K

 

Le regard sur le jardin est une succulence. Par éclairs, dans les feuillages brillent la fraise et la groseille en grappes. Le craquant, l'aqueux, le sucré, le tendre des oignons apparaissent au moment où, à  la suite de leurs queues vertes, ils émergent à  peine de terre. La gousse des fèves, pointée comme un gros doigt, la tomate qui blanchit avant de rougir, les tiges rutilantes presque diaboliques de la rhubarbe et de la betterave, le lever du soleil en miniature des radis sont gourmandises de tout à  l'heure ou de demain.                  Marie Rouanet (extrait)

 

Photo Anne Kirkpatrick: le livre-objet dans mon jardin.

 

Sainte - Cécile d'Albi. Sculptures

Sainte - Cécile d'Albi. Sculptures

Textes: Jean Louis Biget, photographies: Michel Escourbiac. Aux éditions ODYSSEE.

"C'est un maître livre". Jean Favier, membre de l'Institut, l'annonce dans la Préface.

La cathédrale d'Albi est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO. Cette forteresse de briques a un chœur qui est une vraie fête de l'ornement par sa dentelle de pierre et ses très nombreuses et extraordinaires statues colorées.

Dans ce livre, nous pouvons contempler nez à  nez ces sculptures si vivantes. Grâce au talent photographique de Michel Escourbiac et aux explications de Jean Louis Biget , spécialiste du Moyen Âge, nous entrons dans leur dimension spirituelle.

Dans un musée chaque pièce vit isolément, de sa vérité propre. Au chœur de Sainte Cécile, chaque élément ne prend son sens qu'en rapport avec les autres ... A l'extérieur de la clôture, dans la pénombre, les annonces lointaines et scellées des prophètes. A l'intérieur, dans la lumière éblouie, le témoignage des apôtres que les vérités pressenties sont devenues évidentes...Ce livre propose un itinéraire somptueux pour une aventure dans le monde infini de l'art et de la spiritualité.         

Jean Roques

 

 

Photo: Michel Escourbiac. Statue de Saint Jacques le Majeur.

Justo Gallego Martinez. La cathédrale de ses rêves.

Justo Gallego Martinez. La cathédrale de ses rêves.

 Depuis 40 ans, il bâtit seul, une cathédrale!

 

Il voulait être moine, mais tuberculeux, il dût y renoncer. Lorsque la guérison fut annoncée, il n'eût qu'une idée: bâtir une cathédrale. Le projet fou prit forme, tout d'abord avec ses propres ressources. Ensuite, les matériaux furent offerts par des amis. Son inlassable ardeur à réaliser son rêve permirent l'édification. Des piliers furent coulés en béton dans de vieux bidons de 200 litres. Justo n'est pas un architecte, mais en a le sens inné.  Aujourd'hui, le bâtiment situé dans les faux-bourgs de Madrid a une belle allure avec ses 50 m de long et 30 m de haut!

Bien que né en 1925, il marche d'un pas alerte, grimpe, redescend, et bâtit sans cesse. Toute sa vie est axée sur son œuvre. Il désire en faire don à l'Eglise lorsqu'elle sera terminée.

Il est bon de savoir que des êtres hors normes existent, pour ne jamais avoir peur d'entreprendre ce qui ne nous semble pas raisonnable.

A.K

Partageons quelques instants le destin de cet homme, mystique et courageux  dans cette vidéo

 

Première fête de l'Or Bleu au pays de cocagne.

Première fête de l'Or Bleu au pays de cocagne.

Dans les jardins du château de Loubens-Lauragais le 30 juin 2013.

Le fameux Bleu de Pastel était obtenu à  partir de la plante Isatis Tinctoria. Il fit la fortune du Lauragais, d'où l'expression: "Pays de Cocagne": ses feuilles, conservées en boules étaient pressées et séchées pour l'exportation, en forme de cocagnes. Plus tard, ce bleu fut détrôné par l'importation d'indigo.

Henri et Denise Lambert ont redonné ses lettres de noblesse à ce bleu extraordinaire en créant l'entreprise: 

 Bleu de Lectoure.(voir)

Une première fête de l'Or Bleu s'est déroulée dans ce cadre enchanteur des jardins du château de Loubens Lauragais.

 Au Pays du Pastel, nous étions emportés à l'époque où il n'y avait qu'un seul Bleu. Le plus beau, le plus changeant, le plus chaud, celui qui éloigne les insectes, celui dont on teignait les étoffes des rois, des soldats, celui qui se décline en 13 tons différents selon Colbert, le bleu que l'on aime mettre sur  ses volets pour s'octroyer un bout de ciel.

Toute la population du village, en mille déclinaisons de costumes bleus nous accueillait là où le temps avait suspendu son vol. C'était un lieu de paix, sans montre, sans portable. Un grand tas de foin faisait la joie des enfants. Un théâtre, des marchands, des chorales se mêlant à la foule, des métiers anciens, des expositions d'animaux domestiques....Nous étions bien au XVème siècle!

 En toile de fond, les murs  de ce magnifique château. Dans l'après midi,une démonstration spectaculaire de teinture installée dans les anciennes douves. Une toile de 5 mètres de haut, trempée dans la liqueur de pastel, fut hissée à la verticale. Le tissu, tout d'abord jaune, puis vert, devint d'un bleu profond et superbe en quelques minutes sous les applaudissement d'un public ravi.

Et là, chacun pouvait à son tour, venir tremper son mouchoir, son chemisier et, même.. son pantalon! 

Un soleil radieux ajoutait à la réussite de ces instants à part. Le parc du château offrait aussi l'avantage d'ombrages très accueillants.  A.K

Photo A.K: teinture à l'ancienne

Voir: le site de la fête de l'Or Bleu


Pierre Patureau expose à Condom.Gers.

Pierre Patureau expose à Condom.Gers.

Pierre Patureau invité d'honneur à l'espace St Michel.

Turner vient à l'esprit en contemplant ses toiles. Avec une longue et élogieuse carrière de 70 ans de peinture, nous découvrirons un travail colossal dans des toiles  empreintes de délicatesse et de spiritualité. Ici et là, des silhouettes ponctuent un paysage, ou s'embarquent sur une mer de rêve. Il écrit aussi, et ses œuvres poétiques sont en parfaite adéquation avec son œuvre picturale. Ce lieu d'exposition est un havre à sa mesure: Grandeur et humilité. A.K

Isabelle Cartier-Michaud (peintures d'intérieurs) et Brigitte Boulic (aquarelles, paysages et natures mortes) exposent avec bonheur aux côtés de Pierre Patureau.

A voir jusqu'au 29 septembre 2013.

Pierre Patureau signera ses livres le 15 septembre 2013.

 

Photo A.K :  Pierre Patureau devant un de ses tryptiques, lors du vernissage.

Festival d'Artagnan. Lupiac. Gers.

Festival d'Artagnan. Lupiac. Gers.

Plongée au XVIIème siècle des habitants de Lupiac.

Derniers préparatifs pour le festival qui aura lieu le 11 Août 2013 à Lupiac.Tout le village est mobilisé: cours de théâtre, d'escrime, de couture, fabrication des stands, ont occupé le village tout l'hiver pour préparer cette journée unique.  Les 300 costumes de l'an dernier ne suffisent plus: 150 autres seront confectionnés. Le village entier et les très nombreux artisants vivront devant vos yeux comme au XVIIème  siècle. Lavandières, fromagers, teintures naturelles tel le fameux bleu de pastel, coutelier, fabriquant de cierges, cultivateur d'arachides, travail du cuir, des métaux, et tant d'autres, tous venus des alentours de Lupiac. A ne pas manquer.  A.K 

Photo :dans l'atelier couture dirigé par Annette, chacun vient donner ses mensurations et les dames transforment merveilleusement les tissus offerts, en costumes d'époque. Après l'essai, vous avez déjà l'impression de vivre au XVIIème ! C'est la magie du déguisement.